La Recouserie

À la Recouserie toutes les fripes rient
Blog

Le blues du pyjama

Vivre dans une série peu importe le genre ou même la décennie, par exemple Drôles de Dames, Arabesque ou Downtown Abbey ; n’est plus une utopie tout au plus une lubie, car toutes empilent les saisons qui, au gré de notre inclinaison, nous propulsent dans leurs rêves et sont à coup sûr le passage obligé vers de nouvelles coiffures, sans parler des costumes, des bandes sons, des voitures puisque dans chacune se décline tout un univers qui, une fois greffé sur nos cerveaux, fait se télescoper liste d’envies et copies d’écran en un fantasme à la demande pour jaillir tel un acte d’achat libératoire afin d’être, nous aussi, aimés et reconduits pour de nouvelles saisons.
Se souvient-on de l’inspiration Mad Men chez Prada qui, pour l’occasion ressortait des jupes moulées longueur genoux, des tailleurs acidulés et des sacs Jackie O. très 50’s qui collaient parfaitement à cet engouement.
Vite, il ne s’agit pas de laisser passer la tendance pour peu que l’on se retrouve coincée entre deux époques. Avouons que c’est plus fun que d’être téléporté dans Cosmos 1999, en pyjama pattes déph avec ceinture large incrusté sur sous pull et cela pour plusieurs années lumières.
Oh que j’ai hâte de voir le retour du pull de tennis à torsades sans manches et avec col V avec un polo dessous, le tout porté par une femme arborant un brushing impeccable.
C’est certain, suite à une diffusion de La Servante écarlate, nous devrions être prêtes pour enfiler à peu près n’importe quelle tenue.

Le blues du pyjama
Je pense à Marlène, aux pyjamas en satin des femmes dans les comédies des années 30, le vaudeville, la pièce de boulevard, c’est un acteur à part entière, en dentelle, à rayures, à la mode et unisexe. Pratique aussi pour se glisser dans les alcôves. J’ai le blues du pyjama, ne plus sortir de chez moi et restez allongée; ça rime avec tapis sans oublier que c’est la tenue idéale du dimanche soir pour lire le dernier billet de La Recouserie.
Bon, un pyjama en satin ça en jette, de préférence avec 1,10 m de jambes et en talons c’est plus seyant.
Le pyjama dans les boudoirs est très cinématographique. Le pyjama nous entraîne de la scène à la nuit, en nous faisant pénétrer dans les alcôves, on devine que le couple à l’écran à une intimité, ou pas et il peut être aussi source de quiproquo… du bonheur pour les comédies.
C’est anecdotique mais le terme englobe le pyjama homme, le pyjama femme, le peignoir, le négligé, la liseuse, la robe de chambre, le déshabillé… ainsi que ses variantes l’homme revêtant le peignoir de Madame, etc. ..

Girls just want to have pyjamas
Je pense à ces clips où des filles en couettes et pyjamas se font des soirées comme dans Grease. Longue chemise de nuit ou baby doll c’est le moment ou tout le monde se lâche et retombe en enfance. Moi le soir je ne chante pas dans ma brosse à cheveux entourée de mes copines à bigoudis.
Donc revenons à la question qui nous hante : qui dort vraiment en pyjama ? Dans la vraie vie je demande *
N’écoutez pas les études qui voudraient selon votre profil en couple ou pas ; parier sur la longévité de votre vie à deux ; selon le tissu qui vous recouvre pendant votre sommeil.
Oui c’est évident le nu favorise l’épanouissement (de votre vie sexuelle), le rapprochement ainsi que les caresses, tout autant que les MST et donc par extension votre bonheur à deux.

*la vraie vie = nous ne vivons pas dans un film, ni dans un épisode de Friends.

5 Comment

  1. merci de rétablir la vérité La Recouserie !
    car pour ma part c’est robe d’été en guise de chemise de nuit. pour être prête à toute éeventualité, au cas oü…

  2. Et moi je serais plutôt T.shirt, beaucoup moins cocooning il est vrai. Mais je me souviens dan ma jeunesse avoir osé de petits « déshabillés » en broderies anglaises et petits rubans !!!!

  3. Cette année à Noël certains de nos cadeaux venaient de la Recouserie : un joli peignoir satin pour elle et une chaude veste de pyjama pour lui !
    Merci Ramona pour ces trouvailles :))

  4. Moi je suis plutôt chemise de nuit : ça me rappelle quand le samedi soir avec ma sœur nous regardions et dansions devant les émissions de Mariti et Gilbert Carpentier !
    De très beaux souvenirs
    Merci Ramona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.